Qu’est-ce que l’Agrivoltaïsme ?

L’agrivoltaïsme consiste à associer, sur la même parcelle, une production agricole principale à une production d’énergie solaire, secondaire. 

Cette pratique bénéficie désormais d’une définition plus stricte et d’un meilleur encadrement, ce qui permet de protéger les exploitations agricoles et d’assurer une véritable coexistence entre les deux activités.

Panneaux solaires et terres agricoles

Le terme « agrivoltaïsme » est apparu en 2011.

Ce néologisme a dans un premier temps désigné toute installation de panneaux solaires sur des terres agricoles. Il était question d’agrivoltaïsme dès lors que production alimentaire rimait avec production d’électricité, sur la même parcelle.

Une définition mise à jour

Le 10 mars 2023, la nouvelle loi AER, dite d’accélération des énergies renouvelables, a proposé une nouvelle définition de l’agrivoltaïsme.

Attendue avec impatience par les acteurs du monde agricole et par les développeurs et producteurs photovoltaïques, cette nouvelle définition offre un cadre plus strict et protège les agriculteurs afin d’éviter de voir les terres agricoles s’artificialiser au profit de la seule production d’énergie.

Définition de l’agrivoltaïsme :

Selon les termes de l’article 54

Est considérée comme agrivoltaïque une installation qui apporte directement à la parcelle agricole au moins l’un des services suivants (…) :

  • L’amélioration du potentiel et de l’impact agronomique
  • L’adaptation au changement climatique
  • La protection contre les aléas
  • L’amélioration du bien-être animal

La ferme solaire doit aussi « contribuer durablement à l’installation, au maintien et au développement d’une production agricole », être « réversible », et assurer « un revenu durable » à l’exploitant.

Dès lors qu’il est question de production d’électricité d’origine solaire en zone agricole, la production agricole est donc prioritaire.

  • Concrètement, l’agrivoltaïsme consiste à construire une centrale solaire, ou ferme photovoltaïque, sur une terre agricole.
  • Les panneaux solaires, qui produisent de l’électricité en captant le rayonnement de soleil, sont installés sur des supports surélevés (on parle d’ombrières photovoltaïques), dont la hauteur et l’espacement peuvent varier. Cet aménagement permet le passage des animaux d’élevage et/ou des engins agricoles.
  • Les panneaux peuvent être fixes ou montés sur des trackers.

La production agricole demeure prioritaire

ImportantLa centrale doit être conçue de manière à ne pas gêner les cultures associées ou les animaux d’élevage (moutons, brebis, vaches, volailles, etc…). Il ne s’agit pas de couvrir les champs de panneaux solaires et de laisser l’agriculteur se débrouiller avec, mais bien de construire une centrale qui permet une collaboration et une synergie entre les deux productions.

L’ADEME, l’Agence de la transition énergétique, insiste particulièrement sur le fait qu’une installation agrivoltaïque ne doit « induire ni dégradation importante de la production agricole quantitative et qualitative, ni diminution des revenus issus de la production agricole ».

Pour ces raisons, UNITe distingue désormais deux catégories de projets :

  • Les installations agrivoltaïques, qui répondent aux critères de définition de la loi AER et relèvent pleinement de l’agrivoltaïsme.
  • Les installations solaires agri-compatibles, qui obéissent à des logiques de rentabilité, de performance et d’efficacité énergétique, sans toutefois porter atteinte aux cultures associées et aux exploitations qui les accueillent.

Les 3 avantages de l’agrivoltaïsme pour les exploitations agricoles

1 – Des bénéfices mutuels

  • Dans le cadre de l’agrivoltaïsme au sens strict, l’installation de panneaux solaires est clairement mise au service de la production agricole ou alimentaire.
  • Le solaire agri-compatible, quant à lui, assure une production d’énergie décarbonée et renouvelable, sans toutefois impacter  le potentiel agronomique du terrain agricole.

Dans les deux cas de figure, l’idée est de créer une synergie de fonctionnement entre les deux productions, alimentaire et énergétique.

Dès lors que la centrale est conçue pour s’adapter aux spécificités techniques de l’exploitation, les panneaux solaires installés dans les champs et pâturages offrent à l’exploitant un certain nombre d’avantages :

  • Il est fréquent d’observer les moutons, brebis ou vaches s’abriter sous les panneaux pour se protéger de la pluie et des fortes chaleurs.
  • Les ombrières photovoltaïques permettent également de protéger les cultures des aléas climatiques, comme la grêle.
  • Pour certains types de cultures, l’ombre portée par les panneaux peut même améliorer le rendement de la production.
  • Le microclimat généré sous les panneaux solaires a également des répercussions. Il peut modifier la température et l’humidité de la terre, l’évapotranspiration et les dynamiques hydriques du sol. Cela a des  conséquences sur les cultures et plantes qui y poussent, mais aussi sur la qualité de l’herbe et le confort des animaux d’élevage.

 

2 – Obtenir un revenu supplémentaire

Si l’exploitant agricole décide de faire appel à un producteur photovoltaïque pour construire une centrale solaire, il peut bénéficier d’un revenu supplémentaire en louant son terrain pour la construction et l’exploitation de la centrale.

  • Le développeur engage tous les frais et monte le projet de A à Z, en se chargeant d’obtenir toutes les autorisations nécessaires.
  • Le projet de centrale se construit en collaboration avec l’agriculteur, afin d’assurer la coexistence des deux activités sur la même parcelle.
  • Dès la mise en service de la centrale, le propriétaire du terrain perçoit une redevance annuelle, ou loyer, négociée au préalable.

Ce loyer, pour une exploitation agricole, peut constituer une source de revenus non négligeable, stable et sur une longue durée.

  • Un projet de centrale solaire, en effet, se conçoit sur du long terme, entre 30 et 40 ans.
  • Le développeur se charge de l’exploitation et de la maintenance du site pendant toute la durée du bail.
  • En fin d’exploitation, le développeur s’engage à démonter la centrale et à remettre le terrain dans son état initial. L’agriculteur, s’il le souhaite, peut racheter la centrale à un prix symbolique et continuer de produire de l’électricité à son propre compte.

N’hésitez pas à consulter notre dossier consacré pour tout savoir sur le fonctionnement d’une ferme agrivoltaïque.  

 

3 – S’engager dans la transition énergétique

Dans le contexte actuel, il devient impératif de sortir progressivement des énergies fossiles et de s’engager efficacement dans la transition énergétique.

C’est l’engagement qui a été pris par les pouvoirs publics français, avec l’objectif d’atteindre la neutralité carbone et de multiplier par 10 la puissance photovoltaïque installée d’ici 2050.

  • Pour les développeurs et les porteurs de projets photovoltaïques comme UNITe, tout l’enjeu des prochaines années est de trouver de nouveaux terrains pour permettre l’installation de nouvelles centrales.
  • Les terres agricoles, qui offrent de grands espaces et sont compatibles avec une production solaire, sont donc envisagées pour atteindre cet objectif.

Il est tout à fait compréhensible que ce constat inquiète les acteurs et associations du monde rural.

L’encadrement de plus en plus strict des projets, la prise en considération grandissante de l’impact environnemental des centrales et la souveraineté réaffirmée de l’alimentaire sur l’énergie visent à apaiser ces craintes.

In fine, cela permet aussi aux exploitants et aux propriétaires qui le souhaitent de s’engager eux aussi dans la lutte contre le réchauffement climatique en produisant de l’électricité photovoltaïque sur leur terrain.

infographie 3 avantages de l’agrivoltaïsme

Quelles sont les terres agricoles concernées ?

  • Une ferme agrivoltaïque peut être aménagée sur presque tous les types d’exploitation
  • Pour garantir la bonne coexistence des deux usages, agricole et énergétique, il est impératif de prendre en compte les contraintes liées à la présence d’animaux ou de cultures, dès la conception de la centrale.

Ces considérations peuvent porter sur la hauteur des ombrières, la sécurité des hommes et du bétail, la prise en compte du système d’élevage (pâturage tournant), la construction d’équipements spécifiques pour l’exploitation animale, l’espacement des rangs d’ombrières pour permettre le passage des engins agricoles, ou encore l’accessibilité de la centrale pour des opérations de sécurité et de maintenance. 

Élevage ovin et bovin. 

L’agrivoltaïsme est particulièrement compatible avec l’élevage.

  • La petite taille des ovins (moutons et brebis) permet d’installer les structures à 1 ou 1,5 mètre de hauteur, sans impacter leur confort. Les animaux bénéficient de l’ombre portée et s’abritent en cas de précipitations. 
  • Les ombrières sont également compatibles avec l’élevage des bovins. La corpulence des vaches nécessite cependant d’installer les panneaux solaires à une hauteur plus importante et de renforcer les structures.

Pisciculture

UNITe est particulièrement fier du succès de Mezos, un site aquacole landais de 8 hectares sur lequel nous avons installé en 2011 une puissance photovoltaïque de 4,2 MWc.  Nos ombrières, placées sur des structures en bois au-dessus des bassins d’élevage de truites, produisent l’équivalent de la consommation électrique annuelle de près de 2000 habitants.  Notre partenaire, Aqualande, perçoit un loyer tous les ans mais obtient aussi d’autres bénéfices directs : 
  • Les ombrières, complétées par des filets, offrent une protection contre les oiseaux prédateurs.
  • L’ombre des panneaux sur les bassins permet de limiter le réchauffement de l’eau et l’apparition d’algues. 
  • L’absence de brusques variations de lumière diminue le stress des poissons d’élevage.

Aviculture en plein air

Moins connue, l’installation d’ombrières photovoltaïques sur des élevages avicoles offre également une solution intéressante pour les éleveurs qui souhaitent bénéficier d’un revenu supplémentaire. 
    protègent les volailles des prédateurs et des déjections d’oiseaux, susceptibles de transporter des maladies comme la grippe aviaire. protection contre les fortes chaleurs et les aléas climatiques.  hauteur suffisante pour ne pas nuire à la gestion de l’exploitation et au confort des oiseaux. 
Agrivoltaisme 2

Cultures au sol et cultures maraîchères

Il est tout à fait possible d’installer des panneaux solaires sur des terres agricoles exploitées

  • Ces installations solaires doivent évidemment prendre en compte les spécificités de chaque culture et les besoins de l’agriculteur. 
  • Sur ce type de centrale, les ombrières sont généralement espacées de 6 à 13 mètres pour permettre le passage des engins agricoles. 

UNITe : notre vision de l’agrivoltaïsme

 

Nos engagements

UNITe fait partie des leaders français de l’agrivoltaïque.

  • Nous travaillons depuis 37 ans dans le domaine des énergies renouvelables. Notre expertise est reconnue et nous avons à cœur de développer des projets vertueux, gagnant-gagnant, avec les propriétaires de terrain et les exploitants agricoles qui nous font confiance.
  • Nous avons, au fil des années, construit des relations de confiance mutuelle avec les collectivités locales. Nous travaillons toujours avec les élus, les associations agricoles et les résidents concernés par nos projets.
  • En tant que tiers investisseur, nous développons et exploitons nous-même la ferme solaire construite sur votre terrain. Vous avez l’assurance de travailler avec le même interlocuteur, du début à la fin.
  • Nous prenons en charge les frais relatifs au développement, à la construction, au raccordement, à l’exploitation et à la maintenance de la centrale. Nous nous acquittons aussi de la taxe foncière.
  • Nous nous engageons pour 30 à 40 ans à vos côtés.

 

Nos valeurs

En tant que développeur, nous avons particulièrement conscience des enjeux qui entourent les projets solaires et les énergies renouvelables aujourd’hui.

Nos projets agrivoltaïques sont conçus dans un esprit de dialogue et de collaboration, avec le souci constant de créer un partenariat sincère avec les éleveurs et agriculteurs.

Notre conviction profonde est qu’il est possible de produire de l’électricité verte et durable sans impacter l’environnement, en protégeant la biodiversité et en travaillant efficacement avec tous les acteurs concernés.

  • Depuis 2023, UNITe fait partie des entreprises signataires d’un protocole d’accord encadré par l’INRAE (l’Institut national de recherche pour l’agriculture, l’alimentation et l’environnement), à l’origine d’un pôle national de recherche sur l’agrivoltaïsme.
  • L’objectif de ces recherches est de produire des données scientifiques, fiables et objectives afin de prouver que production agricole et production d’énergie sont compatibles.
  • Nous avons également signé la Charte de développement des projets agri-solaires ovins vertueux, développée par la FNO, la Fédération Nationale Ovine.

Nous croyons fermement au développement d’un agrivoltaïsme encadré, compétitif, responsable et durable. 

La lutte contre le réchauffement climatique ne doit pas se faire au détriment de la biodiversité, de l’agriculture, de la préservation des ressources et des écosystèmes, de la conservation des sols et de la protection de l’environnement.

Vous avez un projet agrivoltaïque en tête ? Vous êtes exploitant agricole ? Propriétaire d’un terrain ?

N’hésitez pas à nous contacter pour en discuter ensemble !

Vous souhaitez coupler votre production agricole à une production photovoltaïque ?